logoC’est devenu une tradition que la première activité et sortie de l’année soit pour célébrer l’Heure de la Terre. Et encore cette année, cela s’est passé à Westmount, suite à l’invitation du professeur Anthony Moffat.

Cet événement arrivait à seulement deux-trois jours de la publication par l’International Dark-Sky Association d’une grande nouvelle : la Ville de Ste-Anne-de-Bellevue a adopté un règlement pour contrer la pollution lumineuse. Ce règlement fut en partie le résultat des efforts joints d’IDA Québec et de la RASC (Royal Astronomical Society of Canada)-Centre de Montréal, qui ont fait plusieurs présentations devant les élus de la municipalité dans l’ouest de l’Ile de Montréal.

DSC00239Le déroulement a été identique aux autres années. Nous avons remarqué plus des visiteurs et plus d’exposants. Parmi eux, Westmount Hydro, représenté par son Directeur même, M. Benoit Hurtubise. À leur kiosque, le sujet de discussion était la conversion aux DEL de l’éclairage public de la Ville de Westmount. Cette année, les célèbres luminaires « Washington », partie intégrante de l’image historique de la Ville de Westmount, étaient munis d’un système de protection visuelle particulier demandé par la Ville. Nous ne pouvons pas se prononcer sur l’efficacité du nouveau système sans le voir en fonction, mais la Ville essaye tout de même à trouver une solution acceptable pour eux et pour leurs citoyens.

Était aussi présent M. Jacques Chagnon, député provincial libéral de Westmount et Président de l’Assemblée Nationale du DSC00230Québec, qui nous a offert (de façon symbolique) le Communiqué de presse de l’Assemblée Nationale du Québec.

M. Marc Garneau, député fédéral libéral, a visité à son tour tous les kiosques installés.

Le conférencier (invité spécial) cette année fut M. Rémi Boucher du Parc National du Mont-Mégantic, qui a fait une très belle présentation sur « Mont-Mégantic : La lutte pour le côté sombre ».

DSC00232Les lumières ont été éteintes autour de Victoria Hall (côté sud du boul. Sherbrooke). Plusieurs de ceux présents (visiteurs et non exposants) sont allés célébrer dehors. En revenant, tous disaient que la lumière du boulevard Sherbrooke (côté nord les lumières ont été gardées en fonction) était suffisante aussi de l’autre côté…

Nous avons donc tous appris encore quelque chose cette année durant l’Heure pour la Terre à Westmount!

(voir plus des photos et un film sur Facebook)