IDA Québec travaille sans repos dans le sens de sa mission. Deux moments historiques se sont déroulés ce mois-ci :

De gauche à droite: Mathieu Gillet, Sebastien Giguère, Éric Le Couédic  et Mihai Pecingina

De gauche à droite: Mathieu Gillet, Sebastien Giguère, Éric Le Couédic et Mihai Pecingina

Le 8 octobre l’AQME, l’AstroLAB et IDA Québec se sont réuni pour la présentation interne (la version « beta ») de la formation sur la pollution lumineuse qui sera offerte prochainement aux municipalités de Québec

From left to right: Isabelle Lessard, Hieu Trong Nguyen, Mihai Pecingina

From left to right: Isabelle Lessard, Hieu Trong Nguyen, Mihai Pecingina

sous le patronage du FAQDD.

Le 9 octobre, IES Montréal conférait les Prix Lumière 2014 et, pour la première fois, IDA Québec était présente pour décerner le Prix IDA Québec 2014 pour le projet d’éclairage le moins polluant du point de vue de la

mission d’IDA Québec.

Le 8 octobre l’AQME, l’AstroLAB et IDA Québec se sont réuni pour la présentation interne (la version « beta ») de la formation sur la pollution lumineuse qui sera offerte prochainement aux municipalités de Québec sous le patronage du FAQDD.

Étaient présents Sebastien Giguère et Rémi Boucher de l’AstroLAB du Mont-Mégantic (Reserve Internationale de Ciel Étoilé du Mont-Mégantic), Mihai Pecingina et Remi Lacasse d’IDA Québec et Valérie Sanderson, Jean-François Baril et Mathieu Gillet de l’AQME. La journée a été très longue mais très fructueuse. Chacun des participants a présenté sa partie. Les autres ont commenté (sous la baguette de maitre de Valérie). Plusieurs chapitres sont tout à fait prêts pour la première sortie en publique. D’autres parts ont été travaillés depuis et l’AQME prépare maintenant la mise en marché.

La prochaine étape c’est une présentation d’essai devant des vrais employés municipaux. Cette fois-ci la présentation sera faite par M. Eric Le Couédic de l’AQME, le formateur désigné par l’AQME et soutenu par les deux autres organisations.

Après plus d’un an de travail avec beaucoup des confrontations idéologiques avec les partenaires de l’AstroLAB, nous voulons remercier les efforts des membres IDA Québec qui ont participé au projet. Isabelle Lessard et Mihai Pecingina (qui ont « résisté » jusqu’à la fin), Jean-François Longchamps (leader du groupe de travail), Éric Ladouceur (qui ont fait des grands efforts pour maintenir l’équilibre entre leur travail et ce projet) et Patrick Martineau qui a contribué d’une façon exceptionnelle à l’accomplissement de cette idée. M. Remi Lacasse, celui qui a organisé les autres formations soit à côté de Chloé Legris, soit seul ou avec M. Germain Gauthier, a agi en tant que consultant. M. Germain Gauthier a offert à son tour des conseils.

La formule actuelle, d’une haute qualité graphique (réellement un chef d’œuvre de l’AstroLAB!) présente un Règlement de compromis entre les visions différentes de l’AstroLAB (le gagnant du Concours d’iDDées du FAQDD) et d’IDA Québec. Le contact sera gardé et le projet révisé périodiquement pour réaliser une mise-à-jour et une adaptation aux nouvelles demandes, techniques et technologies du marché. L’AQME ajoute à la partie éclairage/pollution lumineuse/Règlement une trousse d’outils pour une conversion réussie (devis et grille de performance). L’AQME reste aussi le porteur du projet, (un excellent) arbitre et assurera le lien avec les réalités des municipalités québécoises.

Le 9 octobre, IES Montréal conférait les Prix Lumière 2014 et, pour la première fois, IDA Québec était présente pour décerner le Prix IDA Québec 2014 pour le projet d’éclairage le moins polluant (on parle, bien sûr, de la pollution lumineuse.

Parmi les 24 projets déposés au concours d’IES Montréal, le jury d’IDA Québec composé de Mihai R. Pecingina, Isabelle Lessard, Germain Gauthier et Pierre Tournay a analysé les 12 projets d’éclairage extérieur. Deux des projets présentaient des installations temporaires et/ou festives qui ne sont pas règlementées dans aucune arrêtée municipale.

Dans son discours, le Président d’IDA Québec, Mihai Pecingina, a présenté les principes du contrôle de la pollution lumineuse : le contrôle de la quantité, de la direction, de la couleur (moins de bleu) et de la durée de fonctionnement de l’éclairage. Il n’a pas insisté sur aucun d’entre eux compte tenu que « les éclairagistes sont ceux qui connaissent le mieux toutes les façons de mettre en pratique ces contrôles » et a demandé à tous ceux qui travaille dans le domaine d’appliquer les principes.

Le prix a été remis par Mme. Isabelle Lessard, secrétaire et organisatrice de l’événement de la part d’IDA Québec, à M. Hieu Trong Nguyen, arch. de « Dupras Ledoux ingénieurs» pour l’éclairage extérieur du nouveau Planétarium de Montréal.

Un autre trophée identique sera offert au client, le Planétarium de Montréal pour avoir eu l’intérêt de promouvoir ce projet LEED et de promouvoir en même temps la protection du ciel étoilé.

Des photos de l’événement se trouvent sur le Facebook d’IDA Québec.